Vive la finger food devant la télé !

 

Plus convivial et décontracté qu’un dîner à table, l’apéritif dinatoire séduit de plus en plus d’adeptes. Il faut dire qu’il sait être gourmand et créatif. Découvrez les conseils de Camille Schaeffer*, pour faire de ce moment, un véritable dîner sur canapé.

Faut-il être une pro de la cuisine pour organiser un apéritif dînatoire ?


Pas du tout, même si la gourmandise est le mot d’ordre, on peut tout à fait recevoir simplement, en préparant des bonbons de raisins au fromage, des petites soupes froides de betteraves, de délicieuses tartines, bruschetta ou mini-brochettes, des mini-sandwichs au tzatziki ou encore des roulés

On peut également servir en verrines une mousse de brebis à l’avocat ou une verrine au saumon

Et pour ceux et celles qui veulent étonner leurs convives, testez cette recette de verrine de chou-fleur avec mouillette craquante au saumon fumé, ce caprese en verre et mousse de mozzarella ou cette panna cotta de foie gras et compotée de pomme verte.


Peut-on proposer des plats chauds également ?


Naturellement !

La seule contrainte ? Découper les ingrédients en morceaux suffisamment petits, pour pouvoir les déguster sans couverts. Et si certains plats chauds gagneront à être cuisinés dans des plats individuels (ramequins, moules individuels, mais aussi mini-plats à gratin et mini-cocottes), la plupart d’entre eux pourront être préparés dans des plats « normaux ». C’est alors simplement au moment du service qu’ils seront présentés dans de jolis contenants individuels (bols, coupelles, petites assiettes, etc.)

Du coup, tout est permis : petits gratins de légumes, mini hachis de pommes de terre et de patates douces au bœuf, petits flans de légumes à la tomme de brebis ou parmentier de thon en verrine. Mais aussi boulettes de veau à l'indienne à déguster avec une pique, ou des brochettes de poulet.


Sans oublier les tartes ou les cakes...


En effet, ces grands classiques ont évidemment toute leur place sur la table basse. Vous pouvez les cuisiner sous forme de tartelettes, ou les découper en petites parts, après cuisson. Garnissez vos cakes de légumes, de fromage ou le plus classique de jambon. Préparez des parts de pizza au poulet et tomme de brebis, des tartes à base d'anchois, de saumon ou de poires et roquefort.
 

Et côté desserts ? Que peut-on proposer ?


Là encore, les possibilités sont presque illimitées : glaces, mousses, crèmes, tartes ou macarons. On peut aussi s’inspirer de traditions étrangères en proposant cheesecake, tiramisu, ou panna cotta


* Auteur de Verrines Gourmandes et éco, aux éditions Ixelles

Vous êtes au courant ?